Image of FOREST POOKY : "Every key hole has an eye to be seen through"

FOREST POOKY : "Every key hole has an eye to be seen through"

by FOREST POOKY

8.00



Forest est originaire d'Ardèche mais a grandi à Washington DC. Son univers se situe à la croisée de deux genres, certes différents à l'arrivée, mais qui partagent la même passion et la même fougue dans l'interprétation : le folk et le punk rock. Du coup, on a qu'une envie, le relier à Tom Gabel d'Against Me!, Chuck Ragan, Frank Turner, Evan Dando des Lemonheads ou encore Glen Hansard. Autant d'artistes qui ont démarré dans des groupes punk rock avant de continuer leur route armés d'une simple guitare acoustique et qui ont troqué la saturation contre une envie de câliner le bois et se mettre à nue sans artifice.

Forest a fait ses classes au sein des Pookies, trio furibard et furibond acteur d'un punk rock sauvageon et viscéral. Si viscéral par ailleurs, qu'incontrôlable, il finit par se consumer et s'auto détruire au terme d'un album. En marge, il fonde également le trio pop punk Sons Of Buddha avec son frère Motor Ed de UncommonMenFromMars et Pat d'ISP. Toujours à l'affût de nouveaux projets, il occupe le poste de chanteur de 2007 à 2010 au sein de Black Zombie Procession, est aujourd'hui l'un des guitaristes de Opium du Peuple (groupe reprenant des standards de variété en punk rock) et a été trois années durant, guitariste chanteur d'Annita Babyface and The Tasty Poneys.

Bien qu'apaisé par rapport à ses projets dits électriques, son style n'a rien perdu en fougue. Forest enregistre enfin son premier véritable album studio en mars, dont la sortie est prévue le 14 septembre lors de la traditionnelle release party. Ne le laisser pas passer. On tient là la plus belle promesse d'un renouveau folk loin des clichés de la guitare en bois au coin du feu des années hippies de nos parents. Car la musique de Forest se vit autant qu'elle s'écoute.

Olivier Portnoi (Punk Rawk, Rock Sound, Musique Mag)