Image of THE BLACK ZOMBIE PROCESSION : Vol. 3 The Joys of Being Black at Heart
  • Image of THE BLACK ZOMBIE PROCESSION : Vol. 3 The Joys of Being Black at Heart
  • Image of THE BLACK ZOMBIE PROCESSION : Vol. 3 The Joys of Being Black at Heart

THE BLACK ZOMBIE PROCESSION : Vol. 3 The Joys of Being Black at Heart

by NASTY SAMY
and THE BLACK ZOMBIE PROCESSION

10.00



All packages are delivered with one POSTER, STICKERS and BONUS (2 video interviews + 1 voice over commentary + 1 video teaser + 1 video clip)!

THE BLACK ZOMBIE PROCESSION est un groupe à géométrie variable mis sur pied en 2006 par le multi activiste Nasty Samy. Deux albums et un split EP au compteur, dans une veine explosée, autant influencée par le punk rock, le hard core, l’horror rock et le metal, ce groupe est avant tout un hommage à la culture horrifique, aux comic-books et au genre bis en général. En sommeil depuis maintenant 5 ans, la Bête se réveille avec un troisième album sous le bras (trois ans de dur labeur pour enfanter de cette créature difforme et malade!), recadrant ses influences dans une mixture bouillonnante à mi chemin entre le rock metal ultra musclé, la culture thrash crossover du tout début des années 90 et le punk/hardcore moderne, une explosion sonique mise en valeur par une production massive, précise et percutante (album mixé par Christian Carvin).

Pas old school, pas new school, la nouvelle formule du groupe ne rentre dans aucune catégorie et signe avec ce « Volume III : the Joys of Being Black at Heart» un album singulier et hors mode. Tout a été entendu pour définir cet album, « heavy rock occulte », « metal de culture bis », « crossover comme au bon vieux temps », l’utilisation du terme Horror Core a, semble-t-il, comblé tout le monde.

Un groupe qui reprend Gwar, The Accused, Kreator et Body Count sur scène n’a-t-il pas droit au respect éternel ? La question mérite d’être posée… La saison 2014 s’annonce chargée pour le groupe, qui a décidé de défendre dans tout l’hexagone (et ailleurs) sa nouvelle progéniture mutante. Le retour du bon esprit et des références (sous) culturelles cool dans le Metal ? Oui, il y a un peu de ça…

Dernière précision, puisqu’elle est révélatrice de l’univers généreux du groupe… La pochette du deuxième album avait été réalisée par le grand Ed Repka (Death, Megadeth, Toxic Holocaust, Nuclear Assault, Massacre, etc.), l’artwork du nouvel album voit cette fois-ci le nouveau petit prince de l’illustration horrifique américaine moderne, Justin Osbourne, en action (Municipal Waste, Demented Are Go, Aborted, etc.). La lignée reste royale…

BZP : pour les fans de sonorités musclées, frontales et assassines, striées de samples issus des filmographies de Don Coscarelli, Stuart Gordon, William Lustig, John Milius, Peter Jackson et de tous les grands noms du ciné de genre.

LINE-UP
EliBats : chant (joue également dans Hellbats)
Franz OA Wise : basse (joue également dans Demon Vendetta, ex-Nedgeva, ex-Teenage Renegade)
Fre : batterie (joue également dans Spanked, ex- Membrane, ex- Jack and the Bearded Fishermen)
Nasty Samy : guitare (joue également dans Demon Vendetta, ex- Hawaii Samurai, ex Second Rate, ex- Hellbats, Teenage Renegade, Dumbell, Simon Chainsaw, etc.)